Jardins et parcs

Les jardins et parcs paysagers du monde de Sisi

Pendant toute sa vie, l’impératrice Sisi reste une amoureuse de la nature. C’est justement dans les moments les plus difficiles de sa vie qu’elle chérit la possibilité de séjourner en plein air, afin d’être littéralement « libre ». Ce n’est donc pas surprenant que la route de Sisi conduise les voyageurs à des jardins et des parcs paysagers impressionnants à presque toutes les étapes. Certains d’entre eux se trouvent sur des îles ou bien près de la côte et rassemblent de façon parfaite la nature et l’art paysager autour du thème de l’eau.

L’été, un nombre infini de roses en fleurs accueille les visiteurs sur l’ancienne île de pêcheurs sur le lac de Starnberg, aujourd’hui connue sous le nom de l’île aux Roses. Ici, les promeneurs déambulent à travers un jardin paradisiaque situé devant un décor alpin majestueux. Le parc a été réalisé sur l’île aux Roses selon des plans de Peter Joseph Lenné, paysagiste.

Le parc du château de Laxenbourg, aujourd’hui œuvre d’art paysager à la renommée internationale, a également été conçu par Peter Joseph Lenné, afin de constituer un paysage pittoresque. La nature et les bâtiments intégrés au parc se mélangent en un chef d’œuvre botanique de premier rang.

Dans les jardins du château Trauttmansdorff à Merano, il est possible de profiter d’une ambiance méditerranéenne grâce à l’oliveraie la plus au nord de l’Italie. Avec un dénivelé de plusieurs centaines de mètres, ils ensorcèlent le visiteur grâce à leur diversité botanique, aux différents pavillons d’artiste ainsi qu’un parcours d’expérience comprenant des étapes exotiques (comme les rochers, la forêt de bambous ou l’horloge aux libellules).

Près de Trieste, le jardin en terrasses du château de Miramare offre une vue époustouflante sur la mer. Sur ce vaste domaine au bord de la côte adriatique, d’innombrables plantes exotiques grandissent à côté des plantes typiquement méditerranéennes.

Le jardin, aux inspirations mythologiques, de l’« Achilléion », la résidence de Sisi à Corfou, possède une situation si avantageuse que les visiteurs peuvent non seulement admirer le parc mais aussi la mer. La forêt avoisinante ainsi que l’île en elle-même séduisent grâce à leurs variétés innombrables de yucca.

Le parc imposant du château hongrois de Gödöllö invite à la flânerie et au séjour. Les espaces verts idylliques dans un style paysager anglais hébergent sur 26 hectares des peuplements forestiers très anciens, de magnifiques allées ainsi que la faisanderie, prouvée comme étant l’endroit préféré de l’impératrice.

A cinq kilomètres seulement, le parc équestre des frères Lázár, dans le paysage idyllique bordé de collines autour de Domonyvölgy[nbsp], où se déroulent des démonstrations d’équitation et de dressage ainsi que des balades en calèche, rappelle de façon saisissante l’enthousiasme d’Elisabeth pour l’équitation.